Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Naître en prison...

       Quand on feuillette des registres à la recherche d'un acte qui concerne notre généalogie, on tombe de temps en temps sur un document qui sort de la norme, qui présente une originalité. Je vais donc ouvrir une rubrique "Actes insolites" pour partager avec vous mes trouvailles...

 

       Le premier acte étonnant que je vous propose se trouve dans les registres paroissiaux de la ville de Laval, paroisse de Saint Tugal, année 1782. Cet acte de baptême avait attiré mon attention car l'enfant, de père inconnu, est né en prison. Première originalité - relative, toutefois, car des recherches que j'ai faites sur la prison Saint Georges de Rennes quand je travaillais sur mon ancêtre filou, m'ont hélas prouvé que les naissances en prison n'étaient pas exceptionnelles sous l'Ancien Régime.

 

       "Le neuvième jour de juin mil sept cent quatre vingt deux a été baptisé par nous curé de cette paroisse Joseph fils naturel de Jeanne LANGUET originaire de la paroisse de Saint Cyr, détenue dans les prisons de cette ville, et dont le père est inconnu; a été parrain Jacques DAIGNEAU compagnon perruquier et marrainne Marie Josèphe LE MONNIER qui a signé avec nous; le parrain a déclaré ne sçavoir signer; ledit enfant nous a été présenté par Marie DEFAY sage femme qui ne signe

(Seule signature sous l'acte : Marie Joseph LEMONNIER)"

 

       Mais la seconde originalité, plus rare celle-ci, c'est que le curé qui a officié dans la prison est... décédé avant de pouvoir rédiger l'acte dans le registre! Le vicaire nous l'explique :

 

Source AD Mayenne - Laval St Tugal - 4E 146/4 1777/1791 - vue 67

 

       "Le présent enregistrement ne s'étant point trouvé signé après le décès de Mr le Curé qui avoit fait le baptême, Nous, vicaire de cette paroisse, certifions avoir nous même inscrit le baptême qui a été fait sous nos yeux et par conséquent que tous ce qui est énoncé dans ce acte est parfaitement conforme à la vérité en foi de quoi nous avons signé à Laval ce 6 juillet mil sept cent quatre vingt deux

J.C. CAHOREAU ptre vic."

 

       Bon, le baptême a eu lieu le 9 juin, et l'inscription par le vicaire date du 6 juillet... Il semblerait que le curé CAILLOU ait été négligent... Vérification faite, il est décédé le 2 juillet, à l'âge de 58 ans. Peut-être était-il malade plutôt que négligent, ce qui expliquerait qu'il n'ait pas inscrit lui-même le baptême courant juin ?

 

 

******

       Ce baptême aux conditions originales a piqué ma curiosité; j'ai donc tenté d'en savoir plus sur ce petit Joseph. Je n'ai pas trouvé de décès dans les mois suivant sa naissance; mais je n'en sais pas plus sur lui. Par contre, je lui ai trouvé un petit frère, lui aussi enfant naturel, né en liberté, cette fois, le 28 novembre 1786. Sa mère est dite "fileuse", et habite paroisse de La Brulatte. Le père est indiqué, c'est un certain Julien DALIBART, selon la déclaration de grossesse faite par la mère à Laval le 26 août précédent. Il ne reconnaîtra jamais l'enfant. Celui-ci est baptisé sous le nom de Jean, mais on le retrouve 20 ans plus tard sous celui de Jean Joseph, dans le 17° régiment d'infanterie de ligne. On y apprend qu'il a une grande bouche et un nez "petit retroussé".

 

       Arrivé à son bataillon le 9 octobre 1806, le jeune homme va se battre pendant 3 ans dans les armées de Napoléon pour finir par mourir le 18 mai 1809 à l'hôpital des suites d'une "fièvre ataxique" (sorte de maladie nerveuse me semble-t-il). Du début à la fin, une triste vie pour l'un de ces nombreux soldats de l'Empire...

 

 

 

 

*******

      En cherchant un éventuel décès du petit Joseph mentionné plus haut, je suis tombée sur deux autres actes intéressants :

 

       - 4 avril 1783, baptême de Marie, fille de Marie BRIERES, 25 ans, "détenue dans les prisons de cette ville et dont le père est inconnu"

 

       - 2 septembre 1783, sépulture d'un enfant anonyme né et baptisé dans les prisons de Laval, décédé un quart d'heure après, fils naturel de Jeanne MARSOLLIERE, de père inconnu...

 

       Cela commence à faire beaucoup d'accouchements à la prison, et qui plus est d'enfants de pères inconnus! Pour quelles raisons ces jeunes femmes étaient-elles incarcérées? Il faudrait faire des recherches dans les archives judiciaires pour en savoir plus... Mais je soupçonne une éventuelle prostitution... A vérifier...

 

******

 

       Ces quelques recherches d'hier pour "habiller" l'acte du vicaire CAHOREAU qui dormait dans mes fichiers, totalement en dehors de ma généalogie personnelle, m'ont par ailleurs permis de tomber sur des documents fascinants... Hasard? ou plutôt ma copine sérendipité??... Je penche pour la deuxième, car je crois que ça va me donner l'axe que je cherchais pour mes prochains articles ;)...

 

 

=========

 

NB : les témoins de l'inhumation du curé CAILLOU sont "tous cousins germains et issus de germains" dudit curé. Ils sont tripier, maître tissier, prieur commandataire, 4 lainiers, cordonnier, tourneur, tisserand, maître libraire

 

 

Tag(s) : #Actes insolites
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :