Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un vicaire très professionnel!

       Je pense que nous rêvons tous de tomber sur un vicaire aussi méticuleux quand nous partons à la recherche de nos ancêtres. Dans les registres de Saint Genès la Tourette (Puy de Dôme), en 1710, nous trouvons une lettre précieusement archivée ainsi rédigée :

 

"Monsieur

 

       Mon devoir de vicaire m'oblige à vous faire savoir que nous enterrames dans cette paroisse le 12 may un homme de la votre. Son nom étoit Pierre CLEMENT du village du Bouché. Sa maladie l'obligea de s'arrêter icy. Rien ne luy a manqué. Il a receu tous les sacrements en bon et veritable chrétien. Il n'a point faict de testament, disant qu'il pretendoit que son bien fût partagé entre deux filles qu'il avoit. En cas qu'un jour on eût besoin d'un acte mortuaire vous pouvez Monsieur mettre sur vos registres qu'il est mort dans la paroisse du Trioulou diocèse de St Flour, située entre les villes d'Aurillac et de Figeac. Voilà Monsieur l'advis que j'ay crû être obligé de vous donner. Ayez la bonté de le faire savoir à sa femme.

       Je suis avec respect Monsieur, Votre très humble et très obéissant serviteur, FAGES, prêtre et vicaire

au Trioulou ce 21 mai 1710"

 

  

     Une rapide recherche m'a permis (grâce à la précision "du Bouchet") d'identifier le défunt  comme étant le Pierre CLEMENT qui épouse Marie CHARREYRE le 18 septembre 1674 à St Genès. Je ne lui ai trouvé qu'une fille (et deux fils, déjà décédés, donc, en 1710), mais les registres de St Genès sont lacunaires sur certaines années à cette époque.

 

       Aucun arbre répertorié, ni sur Geneanet, ni sur Filae, ce Pierre CLEMENT ne semble intéresser personne aujourd'hui. Peut-être d'ailleurs n'a-t-il plus de descendants vivants... Dommage! cette lettre était riche d'informations pour un généalogiste... Et sans elle, comment deviner que ce Pierre CLEMENT était décédé à 185 kms de chez lui?...

 

       En fait, je dois dire que les deux hommes d'église se sont montrés très professionnels : le vicaire du Trioulou pour avoir écrit cette lettre si précise, et le curé de Saint Genès pour l'avoir gardée et rangée, et même gardé l'enveloppe! On adorerait trouver le même cas de figure pour tous nos ancêtres décédés loin de chez eux.

       PS : J'ai eu envie de voir comment le vicaire FAGES tenait ses registres, malheureusement, ils sont manquants aux AD du Cantal. Cette lettre serait-elle la seule trace de son travail si méticuleux?

==========

Source : registres Saint Genès de la Tourette (Puy de Dôme) 3E3671 1 1667-1747 - vues 156-157 / 341

Tag(s) : #Actes insolites
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :