Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

gallica-bnf.fr

gallica-bnf.fr

Ayant déjà écrit un article intitulé "Faute de grives" ,

il fallait bien changer de titre, mais pourtant, une fois de plus,

faute de grives, je mange des merles ;)

***

       Les recensements de population de Lorient avant 1936 ont malheureusement disparu. Une petite consolation pour le généalogiste : les listes électorales de 1878 à 1965 sont en ligne sur le site des Archives Municipales de la ville. Bien sûr, les renseignements sont très partiels, car n'y apparaissent que les hommes de plus de 21 ans, ce qui efface notamment les foyers monoparentaux des veuves ou divorcées, par exemple.

 

       Par contre, ces listes permettent de suivre année après année les adresses - et donc les déménagements éventuels - et les évolutions professionnelles de ces hommes. On y trouve également parfois une information particulière (départ en retraite, jugement d'un tribunal..). Enfin, quand quelqu'un disparaît des listes, cela peut suggérer une date de décès, ou un départ.

 

       De plus, les listes électorales étant faites par ordre alphabétique, elles peuvent être précieuses quand il s'agit de retrouver une famille dans les recensements d'une grande ville, perdue dans les longues listes par rues. Il pourrait en effet être judicieux de commencer par chercher l'adresse dans les listes électorales avant d'entamer les recherches dans les recensements. Personnellement je ne peux pas en profiter pour mes recherches à Lorient, puisque malheureusement ceux-ci ne sont disponibles que depuis 1936, époque où ma famille directe était déjà partie ailleurs. Mais cela pourrait être utile pour certains d'entre vous. Et je vais voir si cette méthode ne pourrait pas me servir dans d'autres villes de mon arbre.

 

***

Quelques exemples pour illustrer l'intérêt de ces listes :

 

        Sur la liste de 1920, à propos de mon arrière-grand-père Ange Antoine NOGUES, qui était militaire, je découvre qu'il a déménagé cette année-là du 8 rue du Lycée où il était domicilié avec son grand frère Arthur, marin, depuis des années, pour habiter 5 rue de l'Assemblée Nationale. Je suppose que c'est dû à son remariage cette année-là ? Quant à Arthur, sa ligne est rayée, et il est indiqué "à radier en 1921". Cela donne à penser qu'il est décédé en 1920. Mais je ne l'ai pas trouvé sur les tables décennales de Lorient de cette époque. Est-il décédé ailleurs? A-t-il déménagé ailleurs lui aussi, et dans ce cas, pourquoi?

 

    Archives Municipales Lorient - Listes électorales 1920 -

 

   Je peux constater par contre qu'un autre des frères NOGUES, Cyrille, habite toujours 22 rue de l'Hôpital, une adresse qui revient souvent dans les sources concernant la famille. Il faudra, le jour où je pourrai aller aux archives à Lorient, que je fasse des recherches pour si la famille était propriétaire de l'un de ces logements qui reviennent souvent, occupés par tels ou tels de la famille, avec semble-t-il des échanges.

 

***

 

       Le rédacteur de la liste de 1881, pour sa part, précise, à propos de Michel LARMOIRE (mon sosa 34), le grand père maternel des NOGUES cités ci-dessus, pourquoi il l'a rayé : Michel est "décédé". On retrouve bien sûr dans cette liste les professions et adresses de certains des fils de Michel (les cousins des NOGUES cités plus haut, donc) :

 

Archives Municipales Lorient - Listes électorales 1881 -

 

***

       Encore plus intéressante, la liste de 1882, où l'on découvre que Félix a fait faillite, et qu'Ange Emile est parti pour Saint Nazaire :

 

Archives Municipales Lorient - Listes électorales 1882 -

***

     Ou encore, sur une fiche que je ne retrouve plus, l'un des collatéraux était rayé des listes pour "vol et condamnation par le tribunal de Nantes".

 

***

Bref, aucun doute,

les listes électorales peuvent être une source intéressante,

à ne pas négliger...

 

Tag(s) : #Généathème, #Branche paternelle, #Ancêtres du Morbihan, #Ancêtres LARMOIRE - ERMOIRE, #Ancêtres NOGUES
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :